Conférence internationale sur les langues
Améliorer les compétences linguistiques et l’enseignement des langues


(Suzhou, Chine, 5-6 juin 2014)






Les systèmes linguistiques et les systèmes d’écriture contribuent à améliorer la communication et le partage des informations entre les hommes et exercent une influence vaste et considérable sur les sociétés et les nations. En tant que trait caractéristique des êtres humains, les compétences linguistiques – parlées et écrites – sont le principal moyen par lequel les individus expriment leur intelligence, élargissent leurs horizons, acquièrent des connaissances, s’engagent socialement et communiquent les uns avec les autres. C’est par les langues que les savoirs humains du monde sont hérités et diffusés. Les langues cimentent les sociétés humaines, elles façonnent et transmettent les identités culturelles et fondent souvent les civilisations.

Dans un monde globalisé et culturellement diversifié, les compétences linguistiques prennent une importance de plus en plus grande et s’imposent comme un facteur clé du développement. En 1999, la Conférence générale de l'UNESCO, dans sa résolution 12, a adopté le terme « éducation multilingue » pour désigner l'utilisation dans l'éducation d'au moins trois langues : la langue maternelle, une langue régionale ou nationale et une langue internationale. Cette diversité linguistique et culturelle contribue à la créativité, à l’innovation et à l’inclusion. Elle est également indispensable car elle offre aux apprenants la possibilité de participer utilement au monde qui les entoure, d’avoir accès à l’emploi et de continuer à apprendre pendant toute leur vie.

Enfin, l’enseignement des langues mérite toute notre attention en tant que facteur contribuant à la réalisation de l’Éducation pour tous.

C’est dans ce contexte que la Chine organise la « Conférence internationale sur les langues – Améliorer les compétences linguistiques et l’enseignement des langues », en partenariat avec l’UNESCO, en vue de réfléchir aux obstacles et aux nouvelles possibilités d’un enseignement et d’une planification des langues efficaces, en réunissant des responsables gouvernementaux, des décideurs, des chercheurs, des enseignants et des partenaires du développement.

La « Conférence internationale sur les langues – Améliorer les compétences linguistiques et l’enseignement des langues » est organisée par le Ministère de l’Éducation de la République populaire de Chine, la Commission linguistique d’État de la République populaire de Chine et le Gouvernement provincial du Jiangsu.

Elle est organisée en partenariat avec l’UNESCO.

Elle sera accueillie par la Commission des langues de la province du Jiangsu, le département éducatif de la province du Jiangsu, le gouvernement municipal de Suzhou et la télévision centrale chinoise (CCTV).

I. Objectifs

Les objectifs de la Conférence sont les suivants :

    (a) Examiner l’importance des compétences linguistiques pour la compréhension interculturelle et le développement humain durable.

    (b) Améliorer les compétences linguistiques par l’échange d’informations, de bonnes pratiques et de connaissances sur les méthodes novatrices de l’enseignement des langues, notamment de l’enseignement multilingue.

    (c) Promouvoir la collaboration entre les parties prenantes concernées des différentes régions du monde, dans un but d’amélioration des compétences linguistiques.

II. Lieu et dates

La Conférence se tiendra du 5 au 6 juin 2014, au Centre international Taihu, à Suzhou (Chine). Les inscriptions débuteront le 4 juin, et les départs auront lieu le 6 juin au soir ou le 7 juin au matin.

III. Thèmes de la Conférence

Le programme s’articulera autour de deux séances plénières (en ouverture et en clôture) et de trois séminaires parallèles en ateliers qui s’intéresseront aux compétences linguistiques selon trois perspectives différentes :

    Thème 1 – Les compétences linguistiques et le développement social durable
    Thème 2 – L’innovation dans l’enseignement des langues
    Thème 3 – Les échanges et la collaboration au niveau international

Thème 1 – Les compétences linguistiques et le développement social durable

Les compétences linguistiques représentent une aptitude fondamentale qui permet aux êtres humains de communiquer entre eux et d’innover. Elles cimentent les sociétés, favorisent le développement et sont au cœur des civilisations humaines. Pour promouvoir le développement humain durable, de plus en plus, chacun doit apprendre un certain nombre de langues. Pour les décideurs dans le domaine des langues, cela implique de trouver de nouvelles façons d’accroître les compétences linguistiques des apprenants et de développer des compétences linguistiques multiples, dans un contexte mondial en mutation constante.

La Conférence débattra des moyens efficaces et des nouvelles méthodes pour améliorer les compétences linguistiques en répondant aux exigences du développement durable et aux besoins évolutifs des apprenants. Elle se penchera sur les problèmes et les défis que pose la planification linguistique en s’intéressant à leurs effets sur les systèmes éducatifs, et étudiera les diverses options stratégiques permettant de faire face à ces défis.

Thème 2 – L’innovation dans l’enseignement des langues
Un enseignement des langues de qualité constitue le moyen le plus efficace d’améliorer les compétences linguistiques, et il est le fondement du développement cognitif et de l’apprentissage tout au long de la vie. Le contexte de l’apprentissage des langues a changé dans le monde moderne, car les apprenants d’aujourd’hui doivent acquérir des compétences linguistiques nouvelles et multiples qui, notamment, rendent possible la communication intercommunautaire et internationale.

Un défi majeur consiste à trouver des moyens créatifs et novateurs de dispenser un enseignement des langues de qualité, capable de répondre durablement aux besoins des apprenants et de conserver sa pertinence dans un monde en mutation. La Conférence fournira une occasion de débattre des nouvelles tendances et de partager les approches innovantes de l’enseignement des langues. Elle examinera les méthodes pédagogiques efficaces utilisées par les enseignants en langues et s’intéressera aux nouvelles pédagogies pour un enseignement de qualité. Elle fournira aussi une occasion de partager les nouvelles évolutions des politiques et les pratiques innovantes dans le domaine de l’enseignement multilingue.

Thème 3 – Les échanges et la collaboration au niveau international

L’apprentissage d’une nouvelle langue facilite l’accession à une nouvelle culture, une nouvelle façon d’être et de voir le monde. Elle peut ouvrir de nouvelles perspectives sur l’avenir et faciliter la compréhension entre les individus et les sociétés. Les langues sont un outil important de communication entre les individus, les groupes et les nations. L’amélioration des compétences linguistiques et des échanges culturels soutient les fondements de la compréhension entre les cultures et du développement humain durable. Il faut une nouvelle forme d’humanisme pour fonctionner dans un contexte mondialisé, à la fois concurrentiel et interdépendant. Partout dans le monde, les enseignants doivent prendre conscience du nouveau rôle qui leur incombe en tant que promoteurs de la communication et de la compréhension entre les cultures, dont les capacités linguistiques constituent un élément central.

Une plus grande collaboration, des échanges plus nombreux d’informations, de bonnes pratiques et de connaissances concernant les approches novatrices en matière d’enseignement des langues sont indispensables à l’amélioration de la qualité de cet enseignement. En s’appuyant sur les bonnes pratiques existantes dans le domaine de l’enseignement des langues et de la traduction, cette conférence débattra de la façon de développer davantage la coopération internationale dans ce domaine entre les acteurs concernés des différentes régions du monde.

IV. Participants

Les participants à la Conférence sont :

(i) des responsables gouvernementaux (des décideurs et des planificateurs de l’éducation impliqués dans l’enseignement des langues),

(ii) des experts, des linguistes éminents et des enseignants,

(iii) des représentants des institutions et organisations clés dans le domaine (sociétés linguistiques, instituts de recherche et universités),

(iv) des partenaires internationaux du développement, notamment des institutions du système des Nations Unies et des organisations internationales intervenant dans les domaines considérés.

La participation se fait uniquement sur invitation, et les invitations seront adressées par le Gouvernement chinois. Près de 400 participants devraient assister à la Conférence, dont environ 300 délégués internationaux et 100 représentants chinois.

V. Langues de travail

Les langues de travail de la Conférence sont le chinois mandarin, l'anglais, le français et l’espagnol. L'interprétation simultanée sera assurée dans toutes les langues de travail pendant les séances plénières et les séminaires.